Le ramadan ou mois du ramadan est la période au cours de laquelle les fidèles musulmans doivent respecter certaines règles édictées dans le Coran. Il s'agit plus précisément du jeune sec et de l'abstinence sexuelle. Le ramadan est considéré comme le mois saint par excellence, il est le seul dont le nom est inscrit dans le Livre Saint de l'Islam.

Le jeûne sec

Le jeûne est l'un des cinq piliers de la religion islamique. Au cours du mois de ramadan, tout musulman étant en âge de jeûner et étant dans les conditions pour jeûner, devra le faire. De ce fait, le jeûne sec est interdit :

  • aux enfants
  • aux femmes en menstrues
  • aux malades
  • aux femmes enceintes et aux femmes allaitantes.

Quant aux alévis, ils ne pratiquent pas le jeûne tous les jours du mois de Ramadan. Hormis ces catégories de personnes, tout musulman pubère doit jeûner pendant le mois de ramadan. Aussi, le rattrapage et la compensation, lorsqu'on a raté un jeûne, ne sont réservés qu'aux personnes sus-citées.

Autrement, toute personne qui refuse délibérément de jeûner pendant ce temps commet un grand péché. Il doit se repentir et se rattraper pour chaque jour qu'il aura raté, et ce, dès le lendemain de la fête de l'Aïd-El-Fitr.

Le jeûne se déroule entre le lever du soleil et son coucher. Une fois la nuit tombée, il est rompu pendant l'Iftar et un grand repas est consommé en famille. À la fin de la nuit, c'est-à-dire presqu'au petit matin, un dernier repas est partagé avant que ne commence la journée.

L'abstinence sexuelle

La célébration du ramadan fait également intervenir l'abstinence sexuelle. Comme pour la nourriture, celles-ci sont interdites entre le lever et le coucher du soleil. Qu'il s'agisse de la partenaire, de la fiancée ou de l'épouse, aucun rapprochement ne doit avoir lieu entre un homme et une femme entre environ 3 heures 50 minutes et 22 heures. En dehors de cette tranche horaire, l'homme et la femme peuvent tenir des relations sexuelles.

Une précision mérite cependant d'être faite. En effet, la sexualité dans le couple est permise au cours des journées de Ramadan. Elle inclut les embrassades, les mots doux, les petites aides au conjoint ou à la conjointe et exclut la copulation.

Les traditions culinaires pendant le ramadan

Pour célébrer le Ramadan, il faut aussi partager un repas en communauté. La règle est claire : il ne faut pas manger seul, sauf lorsqu'il n'existe pas une alternative. Les repas préparés doivent être consommés en famille, et une partie doit être réservée à l'entourage, aux pauvres et aux mendiants.

Aussi, les traditions culinaires au cours du mois de Ramadan diffèrent en fonction des pays. Au Moyen-Orient par exemple, certaines pâtisseries sont uniquement réservées pour cette période de l'année. Au Maroc, c'est le Hrira qui est adulé. Ce plat à base de viande d'agneau et de pois chiches est accompagné de briouates et de crêpes sucrées.

Les plats partagés pour célébrer le Ramadan peuvent être préparés à la maison ou commandés. Dans toutes les régions du monde toutefois, ce sont les dattes qui annoncent le début de la rupture du jeûne. Les fruits sont aussi très recommandés, et ils sont réellement appréciés par de nombreux fidèles musulmans.